ORDRES  et

DÉCORATIONS

de la  MONARCHIE

FRANÇAISE

                                                                                                                        

ORDRE  MILITAIRE  et  HOSPITALIER  de  SAINT-LAZARE  de  JÉRUSALEM

D'après la légende, cet Ordre aurait été créé en 125 avant Jésus-Christ, lors de la construction du premier hospice pour lépreux, par le grand-prêtre du temple de Jérusalem. Plus certainement, l'Ordre remonte aux Croisades, lorsque les Croisés ouvrirent des léproseries aux portes de Jérusalem.

A la chute des possessions croisées au Moyen-Orient, l'Ordre se réfugia en France auprès du Roi Louis VII.

Afin d'éviter sa dispartion, l'Ordre fut incorporé, le 11 octobre 1608 par le Roi Henri IV, à l'Ordre de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, créé l'année précédente par le même Souverain. L'Ordre unique ainsi créé devint un des Ordres Royaux spécialement lié aux Bourbons et donc distribué avec parcimonie.

(Cf. "le grand livre des Ordres de Chevalerie et des Décorations" de Monsieur André Damien, de l'Institut)

 

 

ORDRE  MILITAIRE  et  HOSPITALIER  de  SAINT-LAZARE  de  JÉRUSALEM

et de  NOTRE-DAME  du  MONT-CARMEL

L'Ordre de Notre-Dame-du-Mont-Carmel fut créé en 1607 par le Roi Henri IV et fusionna avec l'Ordre de Saint-Lazare-de-Jérusalem en 1608 (Cf. ci-dessus).

De grands bourgeois ou petits nobles furent décorés de cet Ordre par Louis XIV qui voulait honorer ses meilleurs et plus brillants sujets. Ainsi furent décorés Colbert, Louvois, Mansart, Le Nôtre, ...

Dissous officiellement par la Révolution, l'Ordre continua cependant à exister en exil au cours duquel il fut distribué aux partisans de Louis XVIII pendant toute la durée du règne de Napoléon I°. De retour d'exil, Louis XVIII le conserva mais ne le distribua plus.

L'Ordre fut dissous définitivement en 1830.

A la fin du XIX° siècle, une société intitulée "Ordre de Saint Lazare" se constitua et, bien que sans filiation directe avec l'Ordre dissous, elle contribua à faire revivre cet Ordre mais ne peut se prévaloir de la Grande Chancellerie.

 

  

ORDRE  de  SAINT-GEORGES

Créé vers 1431. Dissous à la Révolution, puis rétabli par Louis XVIII, cet Ordre fut définitivement dissous par ordonnance royale le 16 avril 1828.

 

 

ORDRE  de  SAINT-HUBERT

Fondé en mai 1416 par le Cardinal Louis I°, duc de Bar.  

Dissous à la Révolution, puis rétabli par Louis XVIII, cet Ordre fut dissous définitivement en 1824.

 

 

ORDRE  de  SAINT-MICHEL

Créé le 1° août 1469 par le Roi Louis XI, puis réorganisé en 1661 par Louis XIV. L'Ordre comporte une classe unique de Chevaliers. Ruban noir moiré.

Dissous à la Révolution, puis rétabli par Louis XVIII, cet Ordre sera définitivement dissous en juillet 1830.

 

     

ORDRE  du  SAINT-ESPRIT

Créé par le Roi Henri III le 30 décembre 1578. L'Ordre ne comportait qu'une classe unique de Chevaliers. Ruban bleu ciel moiré.

Dissous à la Révolution, puis rétabli par Louis XVIII, cet Ordre fut définitivement dissous en juillet 1830.

 

   

 

ORDRE  de  SAINT-LOUIS

Créé par Louis XIV le 5 avril 1693. Au moment de la Révolution, en 1789, il résista quelques temps sous le nom de "Décoration Militaire" puis fut également aboli en juillet 1790.

L'Ordre comportait 3 classes et était destiné à récompenser les officiers catholiques pour services rendus dans les Armées.

Rétabli en 1815 par Louis XVIII, cet Ordre ne fut pas dissous mais cessa d'être attribué à partir de juillet 1830.

Ruban Rouge.

 

 

ORDRE  du MÉRITE  MILITAIRE

Parallèle à l'Ordre de Saint - Louis et presque identique à lui,  l'Ordre du Mérite Militaire est destiné à récompenser des officiers, qui en raison de leur religion (les Protestants étrangers qui servaient à titre étranger),  ne pouvaient recevoir l'Ordre de Saint - Louis.

Cet Ordre a été créé par le Roi LOUIS XV le 10 mars 1759. Par la suite, l'Ordre sera également ouvert aux officiers musulmans de nationalité française par Ordonnance du Roi LOUIS XVIII en date du 20 novembre 1814.

L'organisation de l'Ordre était identique à celle de l'Ordre de Saint - Louis, à savoir trois classes : Grands - Croix, Commandeurs et Chevaliers ; mais le Roi n'en était pas le Grand - Maître.

Le ruban était bleu foncé. Supprimé comme la plupart des Ordres Royaux à la Révolution, l'Ordre fut rétabli par Ordonnance du 28 novembre 1814 du Roi LOUIS XVIII qui l'assimila alors à l'Ordre de Saint - Louis et lui conféra donc un ruban rouge.

L'Ordre fut aboli en 1830.

 

 

MÉDAILLE  de  GAND

Créée le 17 mai 1815 par Louis XVIII. Insigne en argent ou métal doré. Ruban blanc. Cette médaille fut attribuée aux volontaires royaux ayant suivi Louis XVIII en exil à Gand, lors des "Cent jours" (retour de l'Empereur Napoléon I° en 1815). Il en existe plusieurs variantes.

Il existe également une "Croix de Gand", également créée le 17 mai 1815 et destinée à récompenser les mêmes services que ceux de la Médaille. Le ruban est bleu clair.

 

  

                                  

DÉCORATION  du  LYS

Créé par Monsieur, Comte d'Artois (futur Charles X), le 26 avril 1814. Elle fut éteinte en juillet 1830.

Les modèles sont nombreux (environ 600) et très différents les uns des autres.

Les rubans étaient également tous différents, chaque département ayant le sien. Cette décoration fut essentiellement attribuée aux Gardes Nationales.

 

 

MÉDAILLE du SIÈGE de LYON

Créé par Louis XVIII en 1815 pour commémorer le siège de Lyon, qui eut lieu du 30 mai au 30 juillet 1793, par les Républicains suite à l'insurrection des Lyonnais contre la Convention.

Plusieurs variantes d'insignes existent.

 

 

MÉDAILLE  des  VOLONTAIRES  ROYAUX  de  la  GIRONDE

dite "Brassard de Bordeaux" ou "Brassard Vert"

Créée le 12 mars 1814 par le Duc d'Angoulême pour récompenser ceux qui l'avaient aidé dans la conquête de Bordeaux. Approuvée par le Roi le 6 septembre 1814, cette décoration fut supprimée par la Monarchie de Juillet.

 

 

 

MÉDAILLE  des  VOLONTAIRES  ROYAUX

créée en 1815 par Louis XVIII et attribuée aux Vendéens, Chouans et Volontaires du Languedoc et de Provence qui avaint tenus tête aux troupes républicaines durant la Révolution Française.

Différents modèles existent.

 

 

ORDRE  de  la  FIDÉLITÉ

Créé par Louis XVIII le 5 février 1816 et improprement qualifié d'Ordre, c'est en fait une variante de la  Décoration du Lys réservée  à la Garde Nationale de Paris. Elle fut éteinte en juillet 1830.

Insigne en argent, or et émaux bleu et blanc.

Ruban bleu roi avec une bande centrale blanche.

 

              

MÉDAILLE  de  la  FIDÉLITÉ

Créé par Louis XVIII en  1816 (Cf. ci-dessus) - Modèle pour Dames.

 

 

ORDRE  de  la  MOUCHE  à  MIEL

Cet Ordre fut créé par la princesse Anne Marie Louise de Bourbon en 1703. Il avait pour vocation à parodier les grands Ordres de Chevalerie. Cet Ordre fut décerné à une quarantaine de ses courtisans, essentiellement des gens de lettres et des savants.

Les lettres figurant autour du portrait de la Princesse signifient : "Anne Marie Louise BARonne De SCeaux Dictatrice Perpétuelle De L'Ordre De La Mouche" .

La médaille originale était en or mais des refrappes en argent et en bronze ont été faites par la suite.

 

  

CROIX du DUC de CHAMBORD

Cette croix fut créée par les partisans de Henri, Duc de Chambord (1820-1883), fils de Charles X, qui aurait pu régner sous le nom d'Henri V, s'il n'avait refusé le Trône de France, officiellement par refus d'adopter le Drapeau tricolore.

 

 

 

 

CROIX LEGITIMISTES ET ROYALISTES